Roulé japonais en forêt noire

Roulé japonais en forêt noire

 

 

 

En faisant un peu d’ordre dans la bibliothèque, je suis tombée sur un livre acheté il y a quelques temps déjà, “Sensations choux” de Philippe Conticini….
En le feuilletant, j’ai trouvé un signet sans doute mis lors d’une première lecture sur “Roulé pour mon choux” (recette déjà réalisée que j’essayerai de vous mettre bientôt) …. En relisant la recette je me suis dit que j’allais me servir de la base de ce gâteau pour faire une forêt noire…
Cette façon de faire les roulés est absolument géniale!! On obtient un gâteau d’un moelleux inouï!! Quand on mord dedans on a l’impression de mordre un nuage (je sais que j’ai déjà plusieurs fois utilisé cette comparaison de nuage dans mes gâteaux, mais bon, le site s’appelant Nuage De Farine il fallait bien s’attendre à ce que j’aime les nuages….! 🙂 )
Bref, tout ceci pour vous dire qu’une fois qu’on a essayé cette façon de réaliser des “roulés”, on ne peut que recommencer! L’essayer c’est l’adopter!! Vous ne verrez plus jamais les roulés de la même façon.

En route !!

 

 

Pour une belle Forêt Noire

Le roulé

  • 75 g d’eau
  • 75 g de lait
  • 2 g de sel+3 g de sucre
  • 35 g de beurre
  • 60 g de farine T 55
  • 15 g de cacao non sucré
  • 150 g d’oeufs entiers (environ 3 selon leur grosseur) battus en omelette dans un bol
  • 50 g d’huile neutre
  • 150 g de blancs d’oeuf
  • 80 g de sucre

 


Pour la garniture

  • de la crème chantilly légèrement sucrée (ici environ 200 ml de crème avec un peu de sucre glace, environ 35 g) mais vous pouvez aussi mettre un mélange de crème+mascarpone si vous trouvez que c’est plus facile à monter.
  • des cerises amarena
  • un peu de sirop fait avec de l’eau, du sucre et/ou du sirop des cerises amarena ou du kirsch; il suffit juste de porter le tout à ébullition et de laisser refroidir avant de s’en servir pour puncher le gâteau.

 

 

Réalisation

Le roulé

Préchauffez votre four à 180°.

Mettez dans une casserole l’eau, le lait, le sel et le sucre ainsi que le beurre. Faites chauffer sans faire bouillir; il suffit juste que le beurre soit fondu.

Hors du feu, ajoutez la farine et le cacao en poudre en une fois; mélangez bien et remettez sur la plaque à feu modéré et faites sécher la pâte en mélangeant bien pendant une minute. La pâte va naturellement former une boule.

Transférez la pâte dans le bol de votre robot pâtissier muni de la feuille et mélangez durant 1 ou 2 minutes pour faire refroidir la pâte.

Versez 1/3 des oeufs sur votre pâte tout en laissant le robot tourner.

Incorporez ensuite le deuxième 1/3 et enfin le dernier en mélangeant bien entre chaque ajout.Le but du jeu est d’obtenir une pâte lisse et homogène.

Ajoutez ensuite l’huile; mélangez bien.

Montez les 150 g de blancs d’oeufs en neige avec le sucre; vous pouvez mettre le sucre dès le début, les blancs monteront tout aussi bien! Lorsque vous obtenez une belle texture bien brillante avec un bec d’oiseau, c’est bon! vous y êtes!

Incorporez délicatement 1/3 de ces blancs dans votre pâte avec une maryse; continuez avec le deuxième 1/3 puis le dernier 1/3. 

Versez la pâte sur une toile silicone ou du papier cuisson et enfournez 20 minutes à 180° jusqu’à que le biscuit soit légèrement doré, pas plus, sinon le biscuit sera trop cuit et deviendra plus difficile à rouler par la suite!

Lorsque le biscuit est cuit, décollez-le de la toile ou du papier et transférez-le sur un torchon humide pour avoir plus facile pour le rouler par la suite et laissez-le refroidir complètement.

Petite remarque: la première fois que j’ai fait ce gâteau, j’ai laissé mon biscuit à plat sur mon torchon sans le rouler jusqu’à refroidissement et j’ai eu un gâteau bien gonflé et très moelleux tandis que la deuxième fois, je l’ai roulé (vielle habitude!) et après refroidissement, au moment de garnir,  je me suis retrouvée avec un biscuit beaucoup plus mince alors qu’au départ il était tout aussi moelleux et gonflé que son prédécesseur…. du coup, je ne roule plus avant de garnir! 

 

Montage

Retaillez légèrement le biscuit si les bords ne sont pas nets.

Prenez votre sirop d’imbibage et punchez votre biscuit avec un pinceau; le but n’est pas de le noyer mais juste de l’humidifier.

Tartinez-le ensuite de crème chantilly en vous arrêtant à +- 4 cm du bord (en bas); disposez dans la crème des cerises amarena soit entières, soit coupées en deux pour qu’elles ne soient pas trop épaisses.

Roulez le gâteau en vous aidant du torchon et en le serrant du mieux que vous pouvez.

Recoupez un peu les extrémités si nécessaire et transférez sur le plat de service.

Décorez-le selon vos goûts et remettez-le au frais jusqu’au moment de servir. Ici j’ai mis une toute fine couche de chantilly sur tout le gâteau déjà roulé et j’ai appliqué des copeaux de chocolat avec une petite guirlande de chantilly sur le dessus; simple mais efficace!

Cela peut sembler un peu fastidieux, mais franchement c’est plutôt facile et le résultat en vaut vraiment la peine!

Régalez-vous!!