Comment lutter contre le réchauffement climatique avec les esquimaux….

Comment lutter contre le réchauffement climatique avec les esquimaux….

 

 

 Esquimaux

 

Nous sommes au printemps….. il faut le dire vite, très vite même avant que le soleil ne disparaisse derrière un nuage pour plusieurs jours….!

Même si les températures ne sont pas vraiment de saison, on ne va pas se laisser abattre pour autant!

L’année passée j’avais trouvé lors de mes vacances romaines de jolis petits moules à esquimaux.

Cette année, loin de Rome et de ses belles températures, j’ai trouvé des moules aux proportions plus généreuses qui correspondent davantage à des esquimaux style Magnum; ici.

 

DSC_0001-1

Pour les inaugurer, j’ai décidé de réaliser des esquimaux à trois parfums différents.

Glace vanille pour certains, sorbet fraise pour d’autres et glace amande pour les derniers du jour….

Ils seront tous couverts de chocolat au lait mais avec des éclats d’amandes torréfiées pour quelques-uns afin de faire encore plus vrais!

Inutile de vous dire que tout le monde s’est jeté dessus? et que malgré la quantité, ils n’ont vraiment pas fait long feu…. !!

On y croit à l’arrivée de l’été, on y croit!!

 

Esquimaux2

 

Pour la glace amande

  • 75 gr de purée d’amande
  • 200 ml de crème d’amande
  • 175 ml de lait d’amande si vous avez (ou de lait de soja ou de vache…)
  • 1/2 blanc d’oeuf (environ 20 gr)
  • 65 gr de sucre
  • quelques gouttes d’extrait d’amande

Pour l’enrobage

  • 200 gr de chocolat au choix (lait, fondant ou blanc)
  • 3 càs de graisse végétale (ici j’ai utilisé de la graisse de noix de coco)

 

Réalisation

Mélangez ensemble la purée d’amande, la crème et le lait en chauffant un petit peu si nécessaire pour que tout soit bien incorporé et homogène; réservez.

Commencez à battre en neige le demi blanc d’oeuf (si, si, le robot y arrive sans problème!!)

Parallèlement, faites un sirop en mettant le sucre (les 65 gr) avec 1 càs d’eau dans une casserole et portez le tout à 116°.

Une fois cette température atteinte, versez-le en filet sur le blanc en neige tout en laissant le robot tourner.

Continuez de battre l’ensemble jusqu’à ce que la meringue devienne tiède.

Mélangez ensuite les deux préparations, ajoutez l’extrait d’amande et mettez au frais jusqu’à refroidissement total puis turbinez ou faites prendre en sorbetière.

Lorsque la crème sort de la turbine ou de la sorbetière, remplissez-en les moules à esquimaux, mettez un bâton et remettez au congélateur pour que tout soit bien pris.

Lorsque les esquimaux sont bien solides, démoulez-les et enrobez-les de chocolat.

 

Pour l’enrobage

Faites fondre doucement le chocolat et la matière grasse végétale, attendez quelques minutes que ce ne soit plus trop chaud et à l’aide d’une petite louche par exemple, versez du chocolat sur l’esquimaux en laissant l’excès s’écouler.

L’enrobage prend très rapidement et se solidifie quasiment instantanément.

Reposez l’esquimaux sur une plaque couverte d’une toile siliconée et remettez sans attendre au congélateur.

Si vous désirez un enrobage avec des éclats d’amandes ou de noisettes, il suffit d’en faire torréfier une poignée à sec dans une poêle ou au four quelques minutes, de les moudre très grossièrement et de les incorporer dans le mélange chocolat/graisse végétale juste avant d’enrober les esquimaux.

 

Esquimaux3

 

Pour la glace vanille

  • 300 ml de lait
  • 450 ml de crème liquide entière
  • 1 gousse de vanille ou de la vanille en poudre
  • 5 jaunes d’oeufs
  • 100 gr de sucre

 

Réalisation

Dans une casserole, portez le lait, la crème et la vanille à ébullition, arrêtez le feu et laissez infuser environ 20 minutes.

Pendant ce temps là, fouettez ensemble les jaunes d’oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez petit à petit le lait tiède tout en mélangeant.

Reversez le tout dans la casserole et faites épaissir à feu doux sans jamais laisser le mélange bouillir et sans arrêter de mélanger.

Lorsque la crème a légèrement épaissi et qu’elle nappe le dos d’une cuillère, c’est bon!

Au thermomix c’est encore plus simple, il suffit de mettre tous les ingrédients dans le bol et de faire cuire 10 minutes à 90° vit 2 ou 3 (vous pouvez ajouter quelques minutes de cuisson si cela vous parait trop liquide).

Dans les deux cas, laissez la crème refroidir et lorsqu’elle est bien froide vous pouvez la turbiner ou la passer dans votre sorbetière.

Source: Crèmes glacées

Pour l’enrobage

Procédez comme dans la recette de glace amande.

 

Esquimaux4

 

Pour le sorbet fraise

J’ai procédé comme d’habitude selon la recette donnée auparavant dans le blog, ici.

 

Esquiamux5

Bon amusement!!

Partager :

15 thoughts on “Comment lutter contre le réchauffement climatique avec les esquimaux….”

  • Après avoir la photo sur FB, je guettais ta recette. J’ai justement acheté des moules la semaine dernière, mais pas encore testé.

  • Et oui,c’est la seule façon de lutter contre le réchauffement…qu’on

    attend toujours d’ailleurs!

    J’en ai fait moi aussi et c’est drôlement bon.
    Biz et bonne semaine de blocus…

  • Bonjour,
    J’ai trouvé des moules hier, et j’ai testé les esquimaux, ce qui me pose souci c’est l’enrobage, j’arrive à en faire un sans souci, le deuxième ça peut encore aller, même sil il n’est pas top, mais ensuite cela se gâte, le chocolat glisse sur la glace, et si je fais réchauffer mon chocolat il devient trop dur, j’ai été obligée de refaire du chocolat. du coup il me reste plein de chocolat au fond des saladiers, ça sent le brownie 🙂 tu as une astuce ?
    je me demande si je ne devrais pas investir dans une petite tempéreuse, j’ai souvent des soucis avec l’enrobage.
    Merci de ta réponse

    • je ne sais vraiment pas quoi te dire…. je ne comprends pas pourquoi le chocolat glisse…. et pourquoi il durcit si tu le réchauffes?…. c’est un chocolat classique? pas trop ou trop peu cacaoté? je ne vois vraiment pas….désolée…. 🙁
      pour la tempéreuse chaque année ça me reprend, je me dis que je craquerais bien, mais je ne suis pas certaine que les petits “prix” donnent quelque chose d’efficace…. j’en avais trouvé une très bonne mais le prix ouille…. si tu trouves, dis-le moi, ça m’intéresse!! 😉 bizz!!

      • Merci de ta réponse, j’utilise du chocolat de couverture du Barry à 70% de cacao, en principe je n’ai pas de souci pour les glaçages quand il s’agit de grosse pièces, mais pour les petites ce n’est pas la même chanson, il m’est venu peut-être la solution je l’ai laissé au bain marie, feu éteint, je n’aurai peut-être pas dû, mes magnums ne sont pas très beaux, mais ils seront bons quand même .
        Pour les tempéreuses, comme tu dis les tarifs, fond froid dans le dos, surtout pour l’utilité que j’en ai, j’en ai trouvé une sur Amazone dans les 80€, elle n’est vraiment pas chère, je me laisserai bien tenter, les avis sont bons pour un usage ménager.

        • curieux…. j’aime pâtisser et boulanger et tout ce qui s’en suit, mais j’avoue que le tempérage du chocolat chez moi c’est qlq chose d’un peu aléatoire même en faisant attention aux températures… c’est la “stadter” que tu vises? je l’ai déjà eue en mains plusieurs fois, mais je ne sais pas quoi en penser….les autres très chères que j’avais vues faisaient tout le processus toutes seules!! mais pour qlq chocolats par an, je ne me vois pas investir 400 euros! peut-être que comme toi, je finirai par acheter celle à 80 €…. 😉

          • Oui c’est celle-ci, vendu sous une autre marque chez Amazone.
            Le fait de redescendre à température et de remonter sur des petites quantités ne devrait pas poser trop de problème, même si cela ne se fait pas automatiquement.
            Peut-être qu’après la tempéreuse, on visera l’imprimante à chocolat en 3D 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *